Trump décidé à expulser des millions de clandestins : allô Macron ?

Trump a décidé de frapper fort pour mettre un terme à l’invasion migratoire venue du Mexique et d’Amérique centrale.

Expulsions et accords avec les pays du Sud sont au menu de sa politique.

Le discours de Trump, c’est celui du bons sens et de la vérité, qui lui vaut une popularité record chez ses électeurs. Promesse faite, promesse tenue.

On est à des années-lumière des mensonges de Macron et de son discours démissionnaire.






Car pour Macron, l’immigration est une fatalité à laquelle il faut se résigner.

La France est le pays de l’omerta sur l’immigration. Tout est caché, falsifié.
Tout le discours bien-pensant sur l’immigration est un tissu de fake-news pour tromper le peuple et lui interdire de s’exprimer.

Macron a signé le Pacte de Marrakech dans le dos du peuple, alors que ce torchon criminel organise et légalise l’invasion de clandestins pauvres et illettrés qui va détruire le pays.

Aux États-Unis, pays de 320 millions d’habitants, il y a 12 millions de clandestins, chiffre officiellement reconnu.

En Europe, 500 millions d’habitants, il n’ y en aurait que 10 millions…

Mais en France, pays de 67 millions d’habitants, le chiffre est caché. Il y aurait 300 ou 400 000 clandestins, alors qu’il y en a sans doute trois fois plus.

En effet, pour la seule période 2015-2018, la France accordé l’asile à 100 000 personnes sur 400 000 demandeurs. Les 300 000 déboutés se sont dispersés dans la clandestinité.

Or, ce phénomène dure depuis des années.

Il faut y ajouter les migrants économiques qui ne demandent pas l’asile et se fondent dans la population immigrée déjà présente.




100 000 clandestins sont contrôlés chaque année et donnent lieu à une obligation de quitter le territoire. Environ 15 % de ces expulsions sont exécutées.

Il y a aussi l’AME, qui soigne plus de 300 000 sans-papiers chaque année. Or, ils ne sont pas tous malades. La plupart se font discrets.

Bref, tous ces chiffres démontrent que le nombre de clandestins en France doit dépasser largement le million.

La France, c’est 13 % de la population européenne qui comprend 10 millions de clandestins au minimum.

Proportionnellement, il y a donc 1,3 million de clandestins chez nous.

Et si on prend la même proportion qu’aux États-Unis, on obtient 2,5 millions de clandestins ! Mais restons sur 1,3 million, chiffre déjà considérable.

C’est dire à quel point les autorités nous mentent !

Non seulement Trump va expulser les clandestins des États-Unis, mais il va conditionner les aides financières aux pays sud-américains à leur bonne volonté de coopérer dans la lutte contre l’immigration.

Le Mexique, premier pays concerné, coopère pour éviter les sanctions douanières qui le menacent.




La politique de fermeté de Trump et son volontarisme en la matière lui valent le soutien inconditionnel de ses électeurs.

Non seulement son bilan économique est extraordinaire, avec une croissance de 3 à 4 % et un chômage au plus bas depuis 50 ans, mais sa volonté de protéger le peuple américain de l’invasion et de l’appauvrissement généralisé en font le meilleur président des États-Unis depuis Ronald Reagan, le vainqueur de la guerre froide.

« Dans un discours de plus de 75 minutes, enfilant les superlatifs, le président des États-Unis a vanté son bilan économique, « l’économie la plus forte de l’histoire du pays », « que le monde entier nous envie ». Le rêve américain « est de retour et plus fort que jamais ». Les réductions d’impôt engendrées par sa réforme sont « les plus importantes de l’histoire ».

Tous les « experts » qui annonçaient l’effondrement économique du pays en cas de victoire de Trump se taisent et rasent les murs.

Son bilan est tel, que contrairement à la campagne de 2016, l’establishment républicain est aujourd’hui derrière lui.

À côté, le bilan de Macron est une catastrophe. Croissance la plus faible d’Europe, chômage historique avec 6,5 millions de demandeurs d’emploi, déficit public en hausse, dette à 100 % du PIB. Tous les voyants sont au rouge.

Trois mois après son arrivée, Trump remettait l’Amérique sur les rails.

Or, depuis 2015, Macron est responsable de l’économie. Et on voit le résultat !

Tout a empiré au point de mettre la France dans la rue pendant 6 mois. Nous subissons ce fléau économique depuis 5 ans. Et tout va empirer avec l’immigration.

Les solutions existent, ce sont celles de Trump, d’Orban ou de Salvini.

Fermer les frontières, couper les aides aux pays d’Afrique qui refusent de reprendre leurs ressortissants.

Mais de plus, il faudrait supprimer le droit du sol, supprimer la double nationalité, supprimer le social aux étrangers et faire de la France le pays le moins attractif pour les candidats à la clandestinité.




Il faut interdire toute régularisation et limiter les naturalisations aux cas les plus méritants. Or, on régularise 30 000 clandestins par an et on naturalise 120 000 étrangers chaque année. Une pure folie.

Macron a choisi de capituler. Sa politique va échouer sous le poids démentiel d’une immigration ruineuse. Les Gilets jaunes n’ont encore rien vu de ce qui les attend.

Pour avoir refusé de sanctionner la politique de Macron dans les urnes, lors des européennes, les Français vont payer le prix fort.

Aucune politique ne peut plus réussir avec le boulet économique d’une immigration d’illettrés qui refusent de s’intégrer.

Demain sera pire qu’aujourd’hui.

Jacques Guillemain

Laisser un commentaire