RETRAITES COMPLEMENTAIRES : la CFDT prise au piège de sa frénésie de partenariat avec le MEDEF !



RAPPEL :
C’est en 2015 que contre l’avis de la CGT et de FO,  la CDFT a signé un accord avec le MEDEF qui a instauré pour les retraités un bonus-malus sur les pensions.
Au détriment de la grande masse des retraités comme cela ne peut plus être nié.
Voilà où mène le « dialogue social » !
*************
SOURCE : L’Humanité
AGIRC-ARRCO LE MEDEF CRAMPONNÉ AU MALUS SUR LES RETRAITES NÉGOCIÉ AVEC LA CFDT

Vendredi, 18 Janvier, 2019
Sébastien Crépel

La CFDT veut revoir sa signature au bas de l’accord de 2015 sur les retraites complémentaires, qui a instauré un bonus-malus sur la pension des nouveaux retraités.

Ceux-ci ont payé davantage que nécessaire, si l’on en croit les projections de l’Agirc-Arrco, dont le déficit se résorbe plus vite qu’attendu, à 0,2 milliard en 2020 contre 2,3 milliards d’euros prévus. Problème, le Medef s’y oppose.

En vue des négociations du régime à partir du 31 janvier, le syndicat fait valoir le « retour à meilleure fortune », qui rend caduc à ses yeux le mécanisme poussant les salariés en situation de partir au taux plein à décaler leur départ à la retraite d’un an, sous peine de subir une décote de 10 % sur leur pension pendant trois ans.

Mais, une fois l’accord validé grâce à la CFDT (la CGT et FO n’avaient pas signé), le piège s’est refermé sur les retraités. Non content de refuser de le dénoncer, le patronat menace de porter le malus à 15 ou 20 % si la CFDT s’entête.

Laisser un commentaire