Milan. Un clandestin vole puis agresse les agents venus l’arrêter. Le procureur le libère : « Arrestation disproportionnée »

Un citoyen irakien, en situation irrégulière sur le territoire italien, est entré vers 21 heures dans un magasin Carrefour pour y faire ses courses sans payer.

Un agent de sécurité l’a arrêté et lui a demandé de montrer ce qu’il cachait sous sa veste. A ce moment-là, le criminel « a commencé à paniquer », explique la source, « il a pris un poteau du supermarché et l’a utilisé pour frapper la tête de l’agent. Ce dernier est parvenu à récupérer une bouteille durant l’agression. L’Irakien a réussi à s’enfuir et les Carabiniers, avertis par les agents de sécurité, se sont élancés à sa poursuite.

Découvert par les Carabiniers, au lieu de se rendre, l’Irakien les a attaqués. Les agents sont parvenus à l’embarquer dans la voiture de patrouille, non sans difficulté.

A présent, la partie amusante : L’immigré, K.A., « en provenance d’Allemagne », a été dénoncé pour vol qualifié et résistance aux agents de la force publique. Son curriculum démontre qu’il s’agit d’un migrant illégal : sa demande d’asile en Italie a été rejetée. En théorie, il devrait se trouver ailleurs, mais au lieu de cela, il se prélasse dans la ville de Milan.

Vous nous direz : « ils l’ont arrêté ». Mais en réalité, ce n’est pas le cas. Comme le déclarent des sources militaires [NDLR : Les Carabiniers sont des militaires.] au site d’information Giornale.it, le magistrat en service a décidé de ne pas le mettre en prison car « selon le ministère public, l’arrestation de l’individu pour deux bouteilles de vin est disproportionnée ».

Le magistrat a considéré la marchandise volée « comme étant le critère d’évaluation et non le geste »

fdesouche.com /Ilgiornale.it / Milanopost.info

Laisser un commentaire