Mélenchon à la marche contre l’islamophobie, renoncement à la tradition républicaine

En choisissant de participer à la marche contre l’islamophobie, le chef de file des insoumis renonce à son électorat traditionnel pour séduire une clientèle issue de l’immigration, analyse le spécialiste de la communication politique Arnaud Benedetti.

La participation de Jean-Luc Melenchon à la marche contre “l’islamophobie” signe l’impasse du populisme de gauche. Il ouvre de facto un appel d’air au frère ennemi du populisme de droite dont Marine le Pen entend incarner le leadership. En refusant d’articuler la question sociale à la question culturelle, l’homme de l’insoumission abandonne les classes populaires à leur inquiétude existentielle. Or, la fonction de la politique consiste d’abord à traiter les angoisses des peuples et non de les occulter. L’immigration est bien l’angle mort du mélenchonisme. La dénégation de l’enjeu renvoie…

www.valeursactuelles.com

Laisser un commentaire