Martinez et la CGT, caniches du mondialiste Macron, contre le peuple de France

Lors de la campagne de la récente élection présidentielle, l’apparatchik stalino-compatible qui dirige la CGT s’est écrié, dans le journal de la grande bourgeoisie financière française « Le Monde » : « je souhaite que Macron fasse le score le plus haut possible face à Marine Le Pen » (1)

Il y a quelques jours, de Roumanie où il se pavanait aux frais de la Nation pour impulser l’action européenne qui détruira cette Nation même, le petit Macron a coassé : je ferai tout pour que la liste de Marine Le Pen soit battue aux européennes…(2)

C’est tout simplement l’écho de l’éructation du petit « adjudant » de la CGT, tout heureux de faire battre une représentante politique des travailleurs, des retraités, des employés, des couches moyennes et laborieuses de France ( 37 % du vote ouvriers/employés au premier tour 2017 !) par l’envoyé de la banque cosmopolite Rothschild coopté par le forum de Davos, adoubé par le célèbre Bilderberg, préparé par la French American Foundation… et cajolé par le CAC 40 auquel il a bien renvoyé l’ascenseur depuis deux ans déjà.




S’il y avait encore un citoyen de ce pays qui eût des doutes sur la fonction réelle d’une centrale syndicale qui s’est très longtemps targuée d’être au cœur des classes laborieuses françaises, il ne peut aujourd’hui que se rendre à l’évidence : cette centrale roule pour Macron, et les Gilets jaunes qui, au départ de leur action, s’en étaient méfiés (d’ailleurs, la CGT n’avait rien vu venir et avait même injurié les travailleurs qui se rassemblaient sur les ronds-points !), avaient eu bien raison !

Main dans la main, bouches en culs de poule complices, l’hologramme mi-stalinien et le petit bonimenteur de la Mondialisation financière s’unissent pour empêcher le peuple de France de trouver la seule voie qui lui permettra de rompre le système et d’avoir enfin un gouvernement attaché à sa défense et à ses intérêts.

Car il n’y a aucun doute à avoir : immigrationnistes forcenés, islamophiles patentés, communautaristes affirmés, la CGT et son régiment « mexicain » d’apparatchiks, nourris largement par la manne publique (à travers, notamment, l’argent du « dialogue social » -3), les ressources des comités d’entreprises, celles de la formation continue comme celles de la collecte du « 1 % logement », se complaisent dans le « système » et font tout pour qu’il perdure, trop attachés à leur mangeoire actuelle et à leurs privilèges de nantis improductifs.

D’ailleurs, le clone de Staline vient de récidiver (4) : il n’est pas suicidaire, le bougre, il sait où sont ses intérêts propres (propres ? si on veut ….) Son ennemi ? les soi-disant « nationalistes »… c’est-à-dire ceux qui portent vraiment l’espoir du peuple de France dans ce qu’il a de plus historique et productif, et qui, dans le prochain scrutin, seront les seuls à pouvoir battre la liste « oiseleuse » de Macron et du CAC 40, seront ceux qui représenteront vraiment le vote populaire dans son essence ouvrière-employés-couches moyennes…




Et surtout, que rien ne change pour lui et ses amis, et qu’il puisse continuer, par-delà son discours prétendument ouvert aux intérêts du « peuple travailleur », à profiter des largesses de la mondialisation financière impulsée par Wall- Street et La City…

tout en faisant barrage à la rupture d’un système dont il est l’un des défenseurs les plus efficients par le jeu hypocrite et malfaisant de son discours et des actions menées par son syndicat pour conduire « les travailleurs dans le mur » !

Jean des Entamures

1- https://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2017/05/05/martinez-souhaite-que-macron-fasse-le-score-le-plus-haut-possible_5123118_4854003.html
2- http://www.lefigaro.fr/elections/europeennes/macron-je-mettrai-toute-mon-energie-pour-que-le-rn-ne-soit-pas-en-tete-des-europeennes-20190509
3- https://www.capital.fr/votre-carriere/la-jolie-hausse-des-subventions-aux-syndicats-1260667
4- http://www.fdesouche.com/1205223-martinez-cgt-appelle-les-syndicats-a-lutter-contre-les-replis-nationalistes

Laisser un commentaire