Marlène Schiappa confirme: il y aura bien des listes communautaires aux municipales

Hier, lors de son interminable speech aux Maires de France, Macron a déclaré qu’il n’était pas opposé aux listes communautaires. Mais il l’a dit du bout des lèvres, avec l’air d’hésiter. Ce matin, sur Europe 1, Marlène Schiappa, Ministre des Livres Érotiques et de la Magie Noire, a bel et bien confirmé le propos du Président.

Elle a été claire: il y aura des listes communautaires. Plus exactement, ce qui revient au même: l’État ne s’y opposera pas. Pour tous les Français de bon sens, c’est une sombre nouvelle. Mais Marlène avait l’air mal à l’aise, elle récitait sa leçon par cœur sans vraiment y croire. On sentait que Manu lui avait dit: “Fais ce que je te dis.” Du coup, pour se venger, elle avait mis un chemisier horrible.

C’est que, pour elle, c’est une punition. Elle sait très bien ce que “listes communautaires” signifie: listes musulmanes. Avec le danger de voir des maires musulmans, nouvellement élus, d’imposer des règles inspirées de la charia: horaires réservés aux femmes, repas halal dans les cantines, etc. Marlène sait qu’elle va devoir justifier l’injustifiable.

https://twitter.com/MarleneSchiappa/status/1197061565809397761

Sonia Mabrouk, particulièrement offensive, lui a évidemment posé la question: vous ferez quoi, si des islamistes prennent des mairies? À quoi Marlène a répliqué qu’aucun candidat LREM, une fois élu, ne prendra de mesures discriminatoires à l’égard des femmes. Ça, c’est de la réponse de politicienne qui se retrouve dos au mur, obligée de défendre l’indéfendable, et qui a honte.

Mais ce n’est pas tout. La journaliste, très offensive, lui a demandé ce que Marlène répond à ceux qui accusent la Macronie de déni de réalité sur le sujet de l’islam. Et là, Marlène a été risible, grandiose: “Vous savez, j’ai fait partie des personnes à qui on a reproché d’être trop ferme!” Trop ferme, toi, Marlène? Toi qui déclarais en 2014: “Interdire le voile à l’école est contraire à la loi de 1905. Interdire aux femmes voilées d’accompagner les sorties scolaires de leurs enfants relève ni plus ni moins de l’islamophobie”?

Non, Marlène, tu n’es pas ferme. Comme tout ton gouvernement, tu as perdu les pédales. Vous devenez liquides, gazeux. Tu répètes comme un perroquet ce que dit Manu, mais tu n’y crois plus. Tu ne sers plus à rien. Ton maitre t’a essorée.

Pars, Marlène, fuis, ne te retourne pas! Oublie-nous! On ne te regrettera pas.

fl24.net

Laisser un commentaire