Le père d’un djihadiste condamné à mort en Irak demande le rapatriement de son fils en France

Le retour du fils prodigue ? Jamel Ouraghi, le père de Vianney O., un combattant de l’État islamique détenu en Irak, demande le rapatriement de son fils en France. Le jeune homme, âgé de 28 ans, fait partie des onze Français qui ont été condamnés à mort au début du mois de juin 2019 en Irak, pour avoir combattu dans l’organisation terroriste.






L’homme s’est converti à lslam et radicalisé après avoir grandi dans une famille athée. Embrigadé par des recruteurs de la région de Lille en 2013, il a rejoint Daesh en Syrie, en expliquant qu’il y allait pour des raisons humanitaires, et pour aider les Syriens face au régime de Bachar El Assad. « Mon fils, on lui a fait un lavage de cerveau, je ne comprends pas que l’Etat français ne réagisse pas » explique le père du terroriste.

Lors de leur dernière conversation téléphonique, Vianney O. aurait annoncé à son père qu’il renonçait à faire appel de sa condamnation à mort en Irak.

France Bleu

Laisser un commentaire