Incendies en Amazonie : la gaffe d’Emmanuel Macron, il tweete une photo vieille d’au moins 16 ans

Le président Emmanuel Macron a estimé jeudi soir que les incendies en cours en Amazonie constituaient une « crise internationale ». Pour appuyer son propos, le président a tweeté en anglais et en français son message au monde. Problème, le président s’est trompé et a diffusé une vieille photo d’un photographe mort en 2003.

« Notre maison brûle. Littéralement. L’Amazonie, le poumon de notre planète qui produit 20 % de notre oxygène, est en feu. C’est une crise internationale. Membres du G7, rendez-vous dans deux jours pour parler de cette urgence », a écrit le chef de l’Etat sur Twitter, en référence notamment à la phrase prononcée en 2002 par son prédécesseur Jacques Chirac : « Notre maison brûle et nous regardons ailleurs » Un message fort, qui a immédiatement fait réagir le président brésilien, Jair Bolsonaro. Mais le président et son service communication ont commis une erreur.





Emmanuel Macron a accompagné son tweet d’une photo montrant une forêt coupée en deux par un incendie monstrueux. Une image que l’acteur Leonardo DiCaprio a également utilisée dès mercredi dans un tweet où il dénonce la sous-médiatisation des incendies en Amérique du Sud. La star et le président de la République ont partagé cette image sans se préoccuper de sa provenance et de sa véracité. L’AFP, via son service Factuel, a rapidement réagi. Rappelant que cette image a été prise en Amazonie par le photographe américain Loren McIntyre, mort en 2003. Ce qui signifie que cette image a au moins 16 ans.


https://twitter.com/AfpFactuel/status/1164515059306864641

Ce vendredi après-midi, le service communication de l’Élysée a réagi en expliquant que : « cette image est assumée et n’est pas une erreur ». Les services de la présidence ont eu des difficultés à se procurer une image récente et ont préféré utiliser une photo « évocatrice et parlante» des incendies en Amazonie. La présidence rappelle que « le message premier est d’alerter les membres du G7 et d’être au rendez-vous de l’urgence climatique, car la France ne peut agir seule ».

www.lavoixdunord.fr




Laisser un commentaire