Évacuons de l’Élysée le menteur histrionique qui le squatte

Il paraît que le freluquet squattant l’Élysée a poussé une « noire (eh ! eh !) colère » contre ses valets ministériels (et ses troupes fangeuses de godillots-députés) et qu’il a menacé ses « ministres » de les virer si sa liste n’était pas en tête au soir du 26 mai…

Bien vu, bonhomme, tu nous montres le chemin : tous en action (s) pour évacuer sa valetaille d’abord, lui ensuite, dans la foulée… tous aux urnes pour l’empêcher d’être « premier » au soir du 26 mai !

Le problème, c’est que nous ne sommes pas les seuls, nous les « citoyens patriotes » de ce pays mis à mal depuis 40 ans par la caste politicienne des Giscard, Mitterrand, Chirac, Sarkozy et Hollande dont le petit freluquet élyséen n’est que le digne successeur, à vouloir nous débarrasser de cette « erreur de casting » !
Car il a échoué sur tout… et en deux années, ma chère !

Élu avec 24 % des voix au premier tour après avoir tenté de rassembler la caste politicienne socialo-centro-UMP, il patauge dans cette fange électorale sans avoir pu en sortir de quelque manière et l’abonder par un courant populaire qui se refuse à lui.…

Sa cote de popularité est dérisoire (on ne gouverne pas avec moins de 30 % d’opinions favorables et 70 % de Français refusant votre politique), ses représentants-députés passent pour des perroquets souples d’échine et strictement incapables, son panel ministériel est fait d’incompétents radotant un discours formaté destiné à nous faire avaler la potion létale qu’il veut nous administrer… le prototype en est l’ancien joueur de poker « zampaphile » et nouveau danseur de slow libidineux, par ailleurs bouffi de suffisance et rempli de vent mensonger qui siège place Beauvau, mais il est rejoint dans l’ineptie par l’ineffable Schiappa tout émoustillée de nous informer « qu’elle n’avale pas » parce qu’elle est « une fille bien »… Mais peut-être ne s’agit-il que de couleuvres !

Quant à sa liste pour les européennes, conduite par une sorte de « Bécassine » au passé trouble, à la mémoire défaillante et à la malhonnêteté intellectuelle affirmée, elle plafonne tellement dans les sondages que sa défaite semble assurée.

Alors le freluquet éclate, trépigne, menace.

Car il sait que c’est lui qui est « en sursis » !

Ses maîtres de la haute finance apatride, de Davos à Wall Street, du FMI à l’OMC, du CAC 40 au Bilderberg, s’impatientent… et s’agitent pour prévoir un « plan B », d’autant plus fortement que leur poulain a été incapable de régler la question des Gilets jaunes et est arrivé au point de faire l’inverse de ce qu’ils lui avaient demandé de faire… de n’être plus qu’un ersatz de Hollande !

Comment construire une Europe mondialisée au service des féodalités financières dominantes, comment impulser la mondialisation qui détruira les nations et les peuples, comment assurer une circulation extrême et sans restriction des capitaux, des biens, des services, de la main d’œuvre , avec, au pouvoir à Paris, un freluquet qui piétine devant une révolte populaire surgie de nulle part mais portée par une réprobation profonde de sa personne et de sa politique ?

Soyons persuadés qu’ils lui cherchent déjà une solution de rechange.

Nous, citoyens opposants réels car patriotes, identitaires, souverainistes et avides de justice sociale et de sécurité civile, devons intégrer ce paramètre afin que la victoire à venir ne nous échappe pas, d’autant que les faux opposants du type Mélenchon (mais aussi Hamon, Gluksmann, Jadot, ou le fringant « jaquettiste » …), tous immigrationnistes, islamophiles, multiculturalistes, sont là pour dévier notre peuple de sa seule trajectoire efficiente : celle que représente le Rassemblement National et sa tête de liste, Jordan Bardella.

Car s’il y a une force politique qui, dans le cadre de l’expression démocratique qui fonde notre République, peut faire pièce à Macron et assurer sa défaite au soir du 26 mai, c’est bien celle là – et elle est la seule ! – et toutes les circonvolutions de langage, toutes les moues réprobatrices, toutes les rancœurs imbéciles n’y changeront rien !

Vous voulez préparer l’évacuation du menteur de l’Élysée ?

Une seule alternative : placer largement en tête la liste de Jordan Bardella… et suivre ensuite la voie ouverte, car c’est un processus irrésistible qui pourra alors s’engager !

Jean des Entamures

Laisser un commentaire