En difficulté budgétaire, Macron puisera 500 millions d’euros dans les caisses du logement social

Le gouvernement qui peine à boucler son budget 2020 a décidé de prélever 500 millions d’euros dans les caisses d’Action Logement, fonds alimenté par les cotisations patronales des entreprises de plus de 20 salariés




Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

En difficulté pour boucler son budget 2020, le gouvernement a pris une décision qui risque d’être très impopulaire. En effet, selon le journal Les Echos qui donne l’information, le gouvernement a renoncé à tailler aussi fort que prévu dans les niches sociales et fiscales à court terme.

Ainsi, l’Etat a décidé de prélever 500 millions d’euros sur la trésorerie de l’Action Logement, anciennement appelé « 1% Logement ». Selon Les Echos, il s’agit d’un fonds alimenté par les cotisations patronales des entreprises de plus de 20 salariés. Toujours selon la même source, « le sujet est sur la table depuis une dizaine de jours entre l’Exécutif et le patronat et vient d’être tranché ».

« 500 millions d’euros »

Selon Les Echos, la somme des 500 millions d’euros qui sera prélevée sur la trésorerie de l’Action Logement ne représente pas une somme colossale compte tenu de ses réserves. En 2018, le résultat d’exploitation d’Action Logement s’était élevé à 1,486 milliard d’euros et son résultat à 1,145 milliard d’euros.


Sauf que le prélèvement intervient dans un contexte difficile pour Action Logement suite à la mise en place de la Loi Pacte. Avec cette loi, le seuil des entreprises passent certes de 20 à 50 mais elles ne sont plus soumises à cotisation pour le logement des salariés, ce qui représente une perte de 260 millions d’euros pour la structure. Selon Les Echos, le ministre du Logement, Julien Denormandie, devrait rencontrer les représentants de l’ensemble des fédérations HLM à son ministère.

Laisser un commentaire