Crise en Algérie : Bardella craint “une submersion migratoire”





Jordan Bardella, tête de liste RN aux élections européennes, craint qu’une “déstabilisation du régime algérien” ait des conséquences en France.

La crise autour d’Abdelaziz Bouteflika en Algérie peut-elle avoir des répercussions en France ? Jordan Bardella, tête de liste du Rassemblement national pour les élections européennes, semble le croire. Invité sur France 2 ce lundi 4 mars, il a affirmé qu’ « une déstabilisation du régime algérien entraînerait une submersion migratoire sans précédent sur l’Europe, donc c’est l’affaire de la France ».

« Des proportions sans précédent les prochaines semaines »

Pour autant, Jordan Bardella estime qu’il faut rester « prudent » car « ce n’est pas le rôle de la France de prendre parti ». La tête de liste pour les élections européennes a reconnu « des « revendications légitimes de la jeunesse algérienne » mais qui pourraient « prendre des proportions sans précédent les prochaines semaines », évoquant « les flux migratoires après la déstabilisation de la Syrie, de la Libye et des Printemps arabes ».

Les Algériens protestent depuis plusieurs jours contre la candidature d’Abdelaziz Bouteflika à un cinquième mandat à la tête de l’Algérie, alors qu’il est affaibli par un AVC depuis 2013. Il ne s’est pas adressé aux Algériens depuis plus de cinq ans. Dans la nuit du dimanche 3 au lundi 4 mars, plusieurs centaines de personnes ont défilé dans les rues d’Alger pour contester sa candidature, malgré une lettre adressée aux habitants dans laquelle il s’engage à organiser « une élection présidentielle anticipée » s’il est élu pour un cinquième mandat.

Laisser un commentaire