Contre l’offensive islamiste, il existe des lois : et si on les appliquait ?

Une fan quelque peu irritée m’a écrit ce mot : « Chère Anne Schubert, je m’adresse à vous, vous ajouterez certainement d’autres revendications aux miennes et vos lecteurs eux également. Je propose que vous publiiez une enquête. On pourrait en adresser les résultats à Monsieur Macron qui est, comme chacun sait, constamment à l’écoute du moindre désir des « gens » comme il vient de dire ».






Vous êtes au courant ? En France, une vulgaire auteure cochonne signe des lois, je vous parle de la gratte-papier qui a publié et publie encore sans la moindre gêne tout un tas d’ordures, qui n’ouvre le bec que pour sortir des conneries, d’un nabot débile comme Jamel Debbouze, qui prétend avoir été sollicité par le gouvernement pour occuper la fonction de secrétaire d’État, et l’avoir refusée, déclarant que son action politique s’exprime à travers son parcours de turlupin. Certains se sont étonnés que l’on propose un poste si sérieux à un clown handicapé, mais pourquoi pas ? Bien d’autres saltimbanques hantent le conseil des ministres et les bancs de l’Assemblée nationale. Je vous parle aussi d’un joueur de poker ancien pilier des bouis-bouis marseillais, élevé lui aussi au rang de ministre, alors qu’il se désaltère le plus volontiers à la Vodka. Et d’une cinglée qui se présente aux réunions officielles vêtue d’un pyjama saugrenu, sans même passer un peigne dans sa tignasse crépue.

Un beau tas d’incapables, j’aimerais prendre l’initiative et proposer l’enquête suivante, qui a d’excellentes chances d’être retenue :
Le contexte : une enquête du Figaro : “Faut-il une loi pour interdire le burkini dans les piscines?

Bien sûr, mais ce n’est pas tout ! D’autres lois sont également indispensables, pour interdire par exemple, de
Déféquer sur les trottoirs,
Uriner contre les murs,
Se baigner, se laver, se savonner dans les fontaines,
Ouvrir les bouches incendie pour en faire des geysers/fontaines en temps de canicule ou pour se masturber,
Saigner les passants, égorger les animaux,
Eventrer les passants,
Frapper les promeneurs à mains nues ou avec des barres de fer, battes de baseball etc.
Porter un couteau en poche sans raison valable,
Tirer sur les gens,
Agresser les policiers,
Cracher par terre ou sur la foule,
Expectorer sur les forces de l’ordre,
Caillasser les ambulances, le Samu, les pompiers, la police
Jeter des ordures par les fenêtres,
Lancer des frigos par les fenêtres,
Elever des moutons sur son balcon pour les trucider au vu et au su de tous,
Précipiter les gens par les fenêtres,
Allumer des feux,
Mettre le feu dans la cage d’escalier, aux immeubles
Démolir le mobilier dès que le menu ne convient pas.
Incendier des personnes.
Trainer en voiture sa femme ligotée et attachée au pot d’échappement parce qu’elle avait oublié le sel et le poivre,
Régler la circulation à poil,
Faire du rodéo avec des voitures, des motos ou pétrolettes
Provoquer du tapage nocturne en rue, dans les jardins publics
Importuner les passants
Asseoir son molosse dans le bus à côté des vieilles dames,
Harceler les femmes.
Les importuner avec des propos déplacés,
Se frotter aux personnes dans les transports publics,
Violer les petites filles, les femmes, mais aussi les garçons, les hommes et les animaux,
Défendre son honneur en trucidant d’autres personnes,
Obliger filles et garçons à se marier dès l’âge de 6 ans,
Battre sa femme,
Violenter ses filles,
Hurler en pleine rue qu’un enseignant a violé son enfant, alors qu’elle était atteinte d’une infection,
Fracasser par la même occasion tous les meubles de rue.




Ce ne sont que quelques exemples.

Au cas où l’on vous répondrait que déjà des lois condamnent tout cela, certes, mais il y a également des lois sur l’hygiène qui interdisent de plonger habillé dans les piscines publiques.
S’il y avait vraiment des lois qui empêchent tout cela, comment est-ce possible que je lise quotidiennement ce genre de fait-divers dans mon journal?

Anne Schubert

Laisser un commentaire