Christophe Castaner et Marine Le Pen réagissent après les débordements des supporters Algériens

Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a jugé “inacceptables” les “dégradations et incidents” commis jeudi soir en marge des rassemblements festifs après la victoire de l’équipe de football d’Algérie, dans un tweet vendredi matin.






“Il y aura des sanctions et des moyens renforcés pour que ces comportements soient systématiquement neutralisés (…). J’appelle aussi les parents à faire passer des messages, tout le monde doit être concerné.””, a-t-il ajouté.

Au total, 74 personnes ont été interpellées en France et 73 placées en garde à vue, a indiqué vendredi le ministère de l’Intérieur.

Des milliers de personnes étaient descendues dans les rues, notamment à Paris, Marseille, Lyon, pour fêter la qualification de l’Algérie en demi-finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN).

Un supporter de 21 ans qui a perdu le contrôle de son véhicule a fauché une famille jeudi vers 22H30 à Montpellier dans le quartier de la Mosson, tuant la mère et blessant grièvement son bébé. Le conducteur a été placé en garde à vue.

A Paris, 40 personnes ont été placées en garde à vue dont 10 mineurs pour des feux et des jets de projectiles, selon le parquet. Plus de 50 vidéo-verbalisations pour des infractions au code de la route ont été enregistrées et une dizaine de commerces ont été dégradés dans la capitale jeudi soir, a déclaré la préfecture de police.

Au coup de sifflet final, près de 1.500 supporters de l’équipe des Fennecs se sont retrouvés dans le quartier de Barbès, dans le nord de Paris et près de 3.000 aux Champs-Elysées, lieu traditionnel de rassemblement des supporters de foot pour les grandes victoires.

Plusieurs dizaines de personnes ont pillé deux magasins, dont une enseigne Ducati, s’emparant des accessoires, casques, gants… mais aussi de motos, avant que les forces de l’ordre n’interviennent.

D’autres vitrines ont été brisées et peu avant 01H00, des échauffourées ont éclaté et les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogène notamment autour de la place de l’Etoile pour repousser des groupes qui leur lançaient des projectiles, a constaté un journaliste de l’AFP.

“Loin de n’être que des manifestations de joie de simples amateurs de football comme le décrivent la plupart des commentateurs, il s’agit de véritables démonstrations de force dont l’objectif est de signifier ostensiblement une présence massive et un rejet de la France”, a estimé le parti de Marine Le Pen dans un communiqué. “Les incidents graves de ce jeudi, pourtant prévisibles, n’ont pas été correctement anticipés par les autorités”, selon le Rassemblement national.

Le RN a demandé au gouvernement d’interdire aux supporters d’accéder aux Champs-Elysées dimanche soir pour le match Algérie-Nigeria..

Laisser un commentaire