Brigitte Macron en chirurgie esthétique, en pleine crise des Urgences

Escortée par deux voitures et quatre gardes du corps, la femme d’Emmanuel Macron s’est rendue dans le très chic hôpital américain de Neuilly-sur-Seine.

Le magazine Closer nous apprend que la première dame de France avait rendez-vous avec un éminent et médiatique chirurgien esthétique. On se doute bien que les Macron ne discutent pas avec l’interne de service, comme le péquin qui peine à se faire soigner. En bref, la sulfureuse ancienne enseignante de 66 ans qui se répand dans la presse people, a subi pendant trois heures une opération esthétique. Le hic, c’est qu’en plein désastre sanitaire en France, la restauration de Brigitte est particulièrement mal venue.

Pas de jet-ski cette année à Brégançon. « Beauseigne ! »

Closer précise : « Emmanuel Macron s’est organisé pour passer un peu de temps auprès de son épouse. L’opération s’étant déroulée sans encombre, la première dame a été autorisée à quitter l’hôpital américain dès le soir même. Direction la Lanterne, près de Versailles, où Brigitte Macron a pu se reposer, à l’abri des regards. 


Une semaine plus tard, la première dame a rejoint son président de mari pour des vacances au Fort de Brégancon. Mais cette année, point de virées à jet-ski ou de balades à vélo, Brigitte Macron y préférant les moments de détente au bord de la piscine construite l’an dernier. »

« Il faut dire que la première dame avait sans doute besoin de calme et de détente après cette opération estivale, elle qui a toujours expliqué assumer sa différence d’âge avec Emmanuel Macron, de 24 ans son cadet. « Les vingt ans d’écart, ce qui a pu être dit, c’est tellement rien », expliquait-t-elle dans les colonnes du magazine Elle en 2017, quelques mois après l’arrivée de son mari au pouvoir. Et d’ajouter que leurs années d’écart n’avaient aucune incidence sur leur relation : « Bien sûr, on petit-déjeune, moi avec mes rides, lui avec sa fraîcheur, mais c’est comme ça. »

source :  https://www.closermag.fr/politique/info-closer-brigitte-macron-son-hospitalisation-en-plein-c-ur-de-l-ete-1005232

Urgences en grève : « La crise persiste », reconnaît Agnès Buzyn et continue d’enfumer les malades et les médecins

Agnès Buzyn, ministre de la Santé : « La PMA pour toutes les femmes ne pose aucun problème éthique »


À noter que Civitas part en campagne : aujourd’hui la PMA, demain la GPA, après-demain l’utérus artificiel et le transhumanisme ? 3 x NON ! source  http://synthesenationale.hautetfort.com/archive/2019/08/01/civitas-part-en-campagne-aujourd-hui-la-pma-demain-la-gpa-ap-6167909.html

Agnès Buzyn en visite à Rouen amuse la galerie avec des lunettes


Nevers : la ministre Agnès Buzyn accueillie sous les huées aux États généraux de la santé


La grève dure depuis des mois mais Buzyn a le temps d’attendre un rapport en septembre

« Un service d’urgences sur trois est en grève au début du mois d’août, soit 213 hôpitaux en tout. En juin, 70 millions d’euros ont été débloqués pour financer une prime de risque et la rénovation des hôpitaux. Pourtant la grève continue de s’étendre. La ministre de la Santé Agnès Buzyn a même été chahutée le 13 juillet à l’hôpital de La Rochelle (Charente-Maritime). Dans tous les hôpitaux en grève, les demandes sont les mêmes depuis quatre mois : plus de lits, plus de personnel, plus de considération. » Source : https://www.francetvinfo.fr/economie/greve/greve-aux-urgences/urgences-la-greve-continue_3560759.html

Gilbert Collard (RN) : « Agnès Buzyn est une buse« 


Agnès Buzyn, la malfaisante 

C’est un article signé du docteur Louis Pérenna dans le dernier numéro de Rivarol (N°3388 ) qui nous en dit plus sur la ministre de la Santé de Macron. Édifiant.

« Ainsi Agnès Buzyn, actuelle ministre de la Santé, ex-femme de Pierre-Antoine Veil – fils de -, et remariée à un certain Yves Lévy, médecin aussi de son état, a semble-t-il un rapport des plus troubles avec l’argent. Ce qui n’est pas sans questionner son action en tant que ministre de la Santé… »

Macron et Buzyn sont responsables des horreurs qui se passent dans les établissements hospitaliers et en amont, avec la médecine de ville et de campagne

Hier, j’écrivais, Saint-Étienne : à 72 ans, il passe 5 jours sur un brancard aux Urgences.


« Pendant que la ministre de la Santé se balade, sur ordre, sur le terrain pour faire la com de Macron et enfumer les responsables des hôpitaux et des cliniques, la situation reste dramatique dans les services d’urgences d’abord, et aussi pour les hospitalisations programmées. La cause maintes fois dénoncée par les professionnels et les syndicats est le manque de moyens alloués et le manque de personnel. Mais personne ne veut parler de l’envahissement migratoire et des exigences communautaires qui parasitent hôpitaux et cliniques.

C’est l’antenne de France Bleu Saint-Étienne qui a rapporté le fait « Un patient a quitté le CHU de Saint-Étienne mardi 30 juillet après avoir passé 120 heures sur un brancard, soit cinq jours à l’hôpital sans chambre. Le personnel dénonce des conditions indignes, la direction ne souhaite pas s’exprimer… 

Une augmentation de 9 % de la mortalité pour tous les patients et de 30 % chez les malades les plus graves


Le Samu-Urgences de France (SMUF) a mis en place le dispositif  « No Bed Challenge » qui collecte les déclarations des urgentistes sur le nombre de patients ayant passé la nuit sur un brancard, faute de lit d’hospitalisation.

« Sur toute l’année 2018, nous en avons compté 180 000. Cela témoigne de la désorganisation des hôpitaux« , explique François Braun.

En effet, les services de médecine et chirurgie sont surchargés et peinent à prendre en charge les patients qui attendent aux urgences : « les services d’urgences sont eux-même débordés, notamment en raison d’une défaillance de la médecine de ville à assurer la continuité des soins, poussant toujours plus de patients vers ce service »…

Mais personne ne veut dire que les Urgences, comme les autres services, sont aussi victimes de l’immigration et des exigences communautaires islamiques, voici un témoignage personnel… »

Jacques CHASSAING

www.ripostelaique.com

 

Laisser un commentaire