Attaque de la préfecture de Paris : une manifestation de soutien au tueur organisée par Hadama Traoré

Quelques jours après la tuerie de la préfecture de Police de Paris, alors que le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a reconnu un « dysfonctionnement d’État » et promis que tout indice de radicalisation chez les forces de l’ordre fera l’objet d’un « signalement automatique », des messages sur les réseaux sociaux appellent à manifester demain devant la mairie de Gonesse (Val d’Oise) en hommage à l’assaillant.




Cet appel à manifester provient d’Hadama Traoré, Franco-Malien s’étant fait connaître comme candidat aux élections Européennes de 2019. Âgé d’une trentaine d’années, l’homme se présente comme la « voix des quartiers ». Dans une vidéo, il estime que le tueur de la préfecture, Mickaël Harpon, était « une crème » et pas un terroriste : « La personne qui ose me dire que Mickaël Harpon était un terroriste animé par une revendication religieuse, je lui crache à la gueule. » (sic).

Pourtant, ce mardi 8 octobre les enquêteurs ont retrouvé, lors des perquisitions chez l’assaillant dans son domicile à Gonesse, des clefs USB avec des vidéos de l’Etat Islamique, ainsi que les coordonnées de dizaines de policiers. La thèse de la tuerie pour cause de « contentieux personnel » semble être un lointain souvenir…

L’appel à manifester lancé par Hadama Traoré pour soutenir l’auteur du massacre de quatre personnes frise ni plus ni moins l’apologie du terrorisme.

 

Laisser un commentaire