5 millions d’euros de dépassement ! Le couple Macron explose le budget de l’Elysée pour 2018

Ce jeudi 18 juillet, la Cour des Comptes a publié le rapport annuel détaillé sur les dépenses présidentielles de l’année 2018. Le couple Macron aurait alors dépassé de 5 millions le budget présidentiel qui était fixé en 2018 à la modique somme de 105,07 millions d’euros.






La présidence a dépensé 5,6 millions d’euros de plus que prévu en 2018, soit 110,67 millions d’euros au lieu des 105,07 millions fixés. C’est ce qu’on apprend dans le rapport annuel de la Cour des Comptes publié ce jeudi, qui retrace toutes les dépenses du couple présidentiel sur l’année. Ce « petit » écart a été comblé en puisant dans les réserves de l’Elysée. En 2017, le budget dépassait déjà celui fixé, mais de « seulement » 2,7 millions d’euros.

Selon le rapport, ce dépassement est lié à une « augmentation de l’activité de la présidence ». Cela se traduirait notamment par des déplacements aux coûts plus élevés -plus longs et plus loin- mais aussi à une augmentation de la masse salariale de 4,2 %. Le rapport précise ainsi que si moins de trajets ont été effectués et moins de personnel engagé, ceux-ci auraient été plus coûteux pour l’année 2018… Notons que dans les 816 employés de la présidence, 30 % représentent le commandement militaire, tandis que le rapport mentionne un surcoût de 19 000 euros lié uniquement à l’entretien du blindage de véhicules.

Après les nombreuses affaires qui ont éclaté sur des dépenses futiles du couple élyséen, il n’est pas étonnant de voir un débordement de budget de plusieurs millions d’euros. Pourtant il ne faut pas s’attendre à lire dans le rapport de la Cour des Comptes une mention de la moquette de luxe ni de la vaisselle « au goût du jour » , ni même de la piscine du Fort de Brégançon. Cependant ce budget-là est mentionné dans le chapitre « La gestion du patrimoine » du rapport :

« Les dépenses, pour un montant de 4,8 M€ en engagements et 3,5 M€ en crédits de paiements, ont été consacrées à des travaux de restauration et de conservation effectués à l’Élysée (1,8 M€ en crédits de paiement), à la résidence de Marigny (1 M€ en crédits de paiement) et dans une moindre mesure au pavillon de la Lanterne, au palais de l’Alma, au fort de Brégançon et au 2 et 4 rue de l’Élysée. ».




Plusieurs millions d’euros ont ainsi été depensés pour rénover les multiples résidences du couple royal. Des rénovations à un coût exorbitant, relevant de caprices. Si le président cherche un moyen de ne plus dépasser son budget annuel, il suffit d’arrêter de vivre à un rythme de souverain ; tandis qu’à côté la colère sociale éclate et la population demande plus de pouvoir d’achat.

Les reproches adressés à Macron pourraient l’être à l’ensemble de la classe politique dirigeante. Il n’est pas nouveau que les hauts fonctionnaires vivent dans le luxe, et l’ ’affaire De Rugy qui vient d’éclater n’est pas plus une affaire isolée que celle du couple présidentiel. Les politiques se comportent ainsi comme des rois, aux privilèges conséquents, et imitent la bourgeoisie qu’ils servent tous les jours avec leurs politiques, le tout grâce aux impôts de l’ensemble de la population. Homard, sèche-cheveu à 500 euros, rénovations inutiles dans des logements secondaires vacants la plupart de l’année… de quoi alimenter encore la colère des gilets jaunes et de l’ensemble des travailleurs.

Laisser un commentaire