20 migrants mineurs accueillis et accompagnés dans cette commune de la Manche

Les responsables de l’association départementale des Pupilles de l’enseignement public de la Manche (PEP 50) et de la Maison familiale rurale (MFR) de Saint-Sauveur-Lendelin (Manche) accueillent depuis fin avril 2019 20 migrants mineurs.

Jeudi 2 mai 2019, les responsables de l’association PEP de la Manche dont Jean-Michel Le Conte, et les responsables de la Maison familiale rurale (MFR), à Saint-Sauveur-Lendelin (Manche), dont la présidente Elodie Lamarche, ont présenté leur projet d’accompagner de mineurs étrangers non accompagnés aux élus dont la conseillère départementale, Dominique Larsonneur-Morel, et le maire Patrick Leclerc. La sous-préfète, Edith Harzic, était également présente.

Des jeunes de différents pays africains

20 jeunes mineurs, venant de différents pays africains, sont arrivés depuis fin avril 2019. Les jeunes sont hébergés et scolarisés dans les locaux disponibles de la MFR. Une équipe pluridisciplinaire composée d’éducateurs, de moniteurs, d’une infirmière, d’un aide-soignant, d’un psychologue et de coordinateurs, accompagnera les jeunes dans leur scolarité. Ce projet vise à favoriser leur inclusion sociale et scolaire en leur offrant un cadre structurant, et une perspective d’avenir en développant des actions éducatives.

Du travail dans les métiers sous-tension

Les personnes présentes ont découvert les chambres des jeunes réunis par trois ou quatre. Ils ont souvent formé des groupes de même pays. Le maire Patrick Leclerc leur a souhaité la bienvenue en leur proposant de s’intégrer dans les équipes de football, un sport qu’ils apprécient beaucoup. Pour la sous-préfète, ces jeunes pourront trouver du travail car il y a des métiers sous tension qui manquent de main d’œuvre dans notre région.

Laisser un commentaire